Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Tiques : prévenir et réagir

Tiques : prévenir et réagir

Communication de l'AVIQ avec la collaboration de Sciensano

PREVENIR

C'est quoi une tique ?

Une tique est un petit acarien de couleur brun-noir et de taille d'une tête d'épingle.

Quels sont les risques liés aux tiques ?

Les tiques peuvent être vecteurs de maladies comme par exemple la maladie de Lyme (maladie à transmission vectorielle la plus répandue dans les régions tempérées).

Quand être attentif ?
  • Particulièrement de mars à octobre
  • Les tiques se retrouvent essentiellement dans des endroits ombragés envahis par les broussailles, les fougères, les herbes hautes,...
    On les trouve en abondance dans des fôrets, bois et réserves naturelles. La plupart des morsures de tiques surviennent donc lors d'une promenade en forêt, mais également dans des prairies, des dunes, des espacces verts urbains et dans les jardins.
Comment éviter les morsures ?
  • Rester sur des sentiers battus, en évitant le contact avec les buissons et les herbes hautes.
  • Porter des vêtements couvrants les bras et les jambes, ainsi que des chaussures fermées, en mettant le pantalon dans les chaussettes.
    En période estivale, cette recommandation est difficilement applicable et dans ce cas, un répulsif type DEET 30 à 50% peut être utilisé sur la peau exposée, en évitant le visage et les mains. L'application du répulsif doit être renouvelée toutes les deux à trois heures.
  • Le port de vêtements clairs permet de repérer plus rapidement les tiques non encore fixées sur la peau.

INSPECTER

Que faut-il vérifier ?

Après chaque exposition potentielle à des tiques (promenade, jardinage), contrôler la peau pour vérifier qu'aucune tique ne s'y soit fixée. La recherche de la tique doit se faire sur tout le corps en insistant sur les zones en plus, la tête, derrière les oreilles et le cou en particulier chez les enfants.

REAGIR

Comment enlever ?
  • La tique doit être retirée le plus rapidement possible avec une carte ou une pince à tiques (exemples voir brochure) positionnée le plus près possible de la peau sans comprimer le corps de la tique : pas d'éther, alcool ou vaseline !
  • La zone de morsure doit être désinfectée.

SURVEILLER

Que faire après une morsure ?
  • Rester serein :
  1. Un nombre limité de morsures est infectant;
  2. Une tique infectée ne transmet pas nécessairement une maladie;
  3. La maladie de Lyme, maladie pouvant être transmise via les morsures de tiques peut être traitée de manière efficace avec des antibiotiques.
  4. Signaler la morsure sur le site : tiquesnet.wiv-isp.be
  • La zone de morsure doit être surveillée pendant 30 jours avant d'exclure l'apparition d'un érythème migrant (voir photo dans brochure)
  • Prendre contact rapidement avec le médecin traitant si la tique n'a pu être enlevée correctement ou si on constate un érythème migrant ou des symptômes grippaux.

CONTACTS UTILES

AVIQ-Cellule de surveillance des maladies infectieuses
E-mail : c3VydmVpbGxhbmNlLnNhbnRlQGF2aXEuYmU=
Rue de la Rivelaine, 21 - 6061 Charleroi.