Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Lancement de l’action Digital Commerce 2021

Lancement de l’action Digital Commerce 2021

Pour venir en aide au commerce de détail wallon, le ministre de l’Economie en partenariat avec l’Agence du Numérique et le Syndicat Neutre pour Indépendants, lance la troisième édition de Digital Commerce. Ce nouveau programme se définit en deux mots : formation et interactivité.

Les commerçants sont confrontés, de manière parfois brutale, à la transition numérique de leur secteur en raison du développement inéluctable de l’e-commerce et de la fusion toujours plus forte du commerce physique et virtuel. Le programme Digital Commerce a pour but de les aider à réussir leur transformation digitale.

Dans ce cadre, le ministre de l'Economie a chargé l'Agence du Numérique et le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) de poursuivre conjointement l’action Digital Commerce 2021 qui est la suite du projet 2019. La nouvelle édition du programme sera très différente de la précédente. En effet, Covid oblige, les ateliers présentiels seront remplacés par des webinaires interactifs. Le distanciel ne présente pas que des inconvénients, il permettra de proposer de véritables sessions de formation interactives à tout commerçant quelle que soit sa localisation sans se déplacer. Les webinaires seront animés par trois consultants formateurs spécialisés dans les matières sélectionnées. 15 contenus originaux seront proposés entre avril et novembre 2021.

Ces sessions seront articulées autour de trois grandes thématiques :

  • La visibilité web et l'usage professionnel des réseaux sociaux
  • L'e-commerce à la fois pour les commerçants qui n'ont pas (encore) d'e-shop ainsi que pour les vendeurs en ligne
  • Le site web, élément essentiel du digital marketing

En 2019, 40 ateliers présentiels ont été organisés dans autant de villes wallonnes à partir d'un contenu transversal de trois heures. Cette année, les commerçants auront accès à 30 heures de formation centrées sur 15 thèmes différents. Une autre différence importante par rapport à 2019 réside dans la granularité des contenus pédagogiques proposés. Chaque webinaire d'une durée de deux heures sera consacré à un apprentissage en particulier (la création et le suivi de la page Facebook pro, l'utilité de Google Analytics pour le suivi du site et la stratégie commerciale, la gestion du stock pour l'e-shop et le magasin en parallèle, etc.). L'idée est d'apprendre en faisant (learning by doing) et si possible en s'amusant.

Le "learning by doing ludique" est la tendance qui animera également la nouvelle plateforme e-learning attachée au projet. Elle sera lancée à la rentrée de septembre. Elle rassemblera des contenus pédagogiques (learning objects) beaucoup plus variés que par le passé, des webinaires enregistrés, aux jeux d'apprentissage en passant par des vidéos pédagogiques. Le tout lisible sur smartphone avec une orientation marquée sur des cas concrets (use cases).

Public cible de l'action

Le commerce de détail est centré sur la « vente de biens et services aux particuliers ». Les commerces de proximité indépendants qui appartiennent à ce secteur, sont souvent dirigés par des indépendants travaillant seuls ou avec des aidants et sont majoritairement localisés dans les centres-villes. Ils constituent le public cible de l’action Digital Commerce.

A quoi ressemble le commerce de détail wallon ?

En Wallonie, on compte 24 000 points de vente au détail (dont environ 10.000 commerces de proximité indépendants) pour un chiffre d’affaires de plus de 21 milliards d’euros (source : Coméos 2018). Le secteur du commerce est le premier employeur privé en Région wallonne avec environ 90.000 salariés et 30.000 indépendants. Ce secteur se trouve dans une période charnière de son évolution car, d’une part la concurrence y est très forte, et d’autre part, en raison du développement de l’e-commerce et des achats transfrontaliers qui vont souvent de pair. En effet, un Wallon sur deux réside à moins de 50 km d’une frontière et les Belges achètent pour plus de 2,9 milliards d’euros à l’étranger (63% des dépenses en ligne). De plus, 75% des Wallons disposent d’un smartphone et 36% d’entre eux, achètent des biens et services via ce dernier. Enfin, 62% de wallons achètent via Internet quel que soit le terminal utilisé (source : baromètre des usages technologiques des Citoyens, Agence du Numérique, 2019). On comprend dès lors, pourquoi il est essentiel d’aider les petits commerçants à s’approprier le digital.

La maturité numérique des commerçants est encore trop faible

Le dernier baromètre entreprises de l'Agence du Numérique indique clairement que le secteur du commerce de détail est en progrès par rapport à 2018 mais aussi qu'il subsiste une marge de progression importante notamment en matière de digital marketing. Quelques chiffres clés valent mieux qu'un long discours :

  • Seulement 53% des entreprises du commerce de détail en Wallonie sont dotées d'un site web,
  • La moitié de ces entreprises dotées d'un site l'ont adapté au mobile, 22% vendent en ligne.

Du côté des consommateurs l'achat s'envisage impérativement sans friction dans le cadre d'expérience de loisirs et de parcours plaisir smartphone à la main. Ainsi, 3 achats sur quatre sont préparés avec l'aide d'Internet (source : baromètre Citoyens 2019 de l'Agence du Numérique)

Les commerçants doivent s'adapter aux habitudes des consommateurs et être visibles sur les carrefours d'audience. Ils doivent aussi satisfaire à un nouveau niveau d'exigences qui implique la création d'une communauté de clients et la personnalisation de la communication commerciale.

Les acteurs d'animation du commerce : relais essentiels de l'action

Les échevinats du commerce, les associations de commerçants ainsi que tout autre acteur d’animation économique du commerce de proximité (gestion centre-ville, agences de développement local, bureaux économiques provinciaux, etc.) sont des relais essentiels de l'action Digital Commerce. Ils devront mobiliser leur public cible avec l'aide du SNI pour qu'un maximum de commerçants de proximité bénéficient de l'action.

Les commerçants sont conscients de l'intérêt du numérique

L'édition 2021 de Digital Commerce a débuté avec une enquête de besoins réalisée par le SNI auprès de plus de 5000 commerçants pour mieux cerner les besoins des commerçants en matière de numérique.

Cette enquête a permis de choisir les trois thématiques déclinées en 15 webinaires mais elle a aussi et surtout démontré que plus de 55 % des répondants ont réussi à traverser cette crise sanitaire de manière plus positive grâce au numérique. Elle a aussi fait ressortir que plus de 70 % des répondants pensent que le numérique peut les aider à développer leur activité. Ces résultats confirment, qu’aujourd’hui plus qu’hier, les commerçants wallons ont besoin du numérique pour développer leur activité et en sont bien conscients.

Le premier webinaire est prévu le 19 avril prochain

Le premier webinaire « Ma stratégie commerciale-digitale » aura lieu le lundi 19 avril de 19h00 à 21h00. Pour vous y inscrire, rendez-vous sur www.sninet.be dans l’onglet « Webinaires ». Ces évènements sont entièrement gratuits et s’adressent spécifiquement à l’ensemble des commerçants de détail (alimentaire, non alimentaire, Horeca, services…).

Prochains webinaires Digital Commerce

https://www.digitalwallonia.be/fr/publications/digitalcommerce2021